Prostituée Saint Louis

À la fin du 19e siècle, le marquis de Sade a écrit une série de cinq brochures qui contenaient des fantasmes troublants sur les femmes qui lui servaient de partenaires sexuels. Une brochure comprenait des descriptions de la prostituée Saint Louis, qui a fait l’objet du célèbre roman de Madame Defarge, Le violon rouge. Si de nombreuses femmes de son temps étaient considérées comme des prostituées, Saint Louis était loin de ce statut. C’était une Française hautement éduquée, très chargée d’émotions et passionnée par l’art, la littérature et l’apprentissage. Bien qu’elle ne se soit jamais engagée dans aucune des pratiques sado-masochistes de ses homologues du monde sade, Saint Louis était néanmoins considérée comme une «prostituée» par son mari.

Comme beaucoup de ses compatriotes françaises, la Marquis avait de nombreux amants, hommes et femmes. Son mari en particulier est tombé amoureux d’elle après l’avoir vue profiter d’une liaison avec un homme marié. Lorsque le marquis apprit que sa femme avait une liaison, il fit comprendre qu’il ne serait heureux que s’il avait plus d’un amant. Le marquis prit l’initiative et proposa le mariage. Lorsque sa femme a rejeté sa proposition, il s’est tué lui-même et son amant. Saint Louis, qui avait beaucoup souffert des mains du marquis, retomba aussitôt dans les mêmes habitudes qui l’avaient fait souffrir. Elle a continué à s’engager dans des relations sadiques dangereuses avec les hommes qui l’aimaient, même après sa mort.

Alors que l’héritage du marquis se répandit à travers le monde, l’idée de la «Prostituée» est née. À bien des égards, ce terme a été pris de Saint Louis elle-même. Elle a été connue tout au long de sa vie comme une «prostituée» par son propre mari, et elle se désignera plus tard de cette manière également. Le mot «prostituée» est devenu associé à la fois au comportement immoral de ceux qui avaient des relations sexuelles avec elle et à sa propre souffrance. Finalement, elle deviendra connue comme la «reine de la prostitution» et fut au centre d’une longue affaire judiciaire. Au fil des années, le mot «Prostituée» évoluera pour devenir un mot complètement différent avec des significations entièrement différentes, mais son nom évoque toujours des images de douleur et de souffrance pour les millions de personnes qui souffrent de la prostitution. prostituée saint louis